cobra Everett-Morrison noir Street 454 , boite mécanique à vendre en france
  • cobra Everett-Morrison noir Street 454 , boite mécanique à vendre en france
  • Cobra 427 STREET avec jantes Sunburts 15''
  • Shelby cobra 427 réplique de constructeur  Everett-Morrison  peinture noire,  V8 7,4 litres look Street
  • cobra  Everett-Morrison 427 street  V8 7,4 litres , boite 4 , peinture noire
  • cobra 427 street Everett-Morrison , BigBlog V8 7,4 litres , boite manuel 4  et peinture noir e
  • extrait livre Archives officielles de Shelby America sur le désir premier d'avoir des moteurs chevrolet pour la cobra
  • jante 17'' cobra Everett-Morrison 427 Street ,  en 3 partie American racing Equipment
  • jantes Sunburst  de chez Rocket Racing Wheels
  • reproduction de Jantes Sumburts

Cobra Everett-Morrison, très rare version 427 STREET,V8 7,4 litres type LS6, Boite 4

81 500,00 €
TTC

Rare cobra 427 en version STREET du constructeur Everett-Morrison. Cette réplique de 1991, est l'équivalent des cobras 289 street , mais ici dans une version plus dynamique, puisque équipée du gargantuesque moteur Bigblock de 7,4 litres de 450cv. Dans le monde des cobras (répliques)  les versions STREET sont recherchées par les fins passionnés de l'histoire de Carroll Shelby. Ces collectionneurs avertis et puristes . recherchent avant tout la perfection originelle du design. Ils laissent donc aux coureurs automobile, les répliques au look un peu '' racing tuning '';  nommée cobras 427 SC (Semi-Compétition) qui sont ''affublées''  d'échappements latéraux, d'arceau de sécurité et d'une écope au milieu du capot. Cette cobra 427 STREET devrait être visible chez nous fin Mai 2024. 

Le constructeur Américain Everett-Morrison Motorcars est un des fabricants historiques dans le monde des répliques de cobra. Everett-Morrison est en activité depuis plus de 35 ans, et à ce titre , cela permet à certains de leurs exemplaires , d'être potentiellement éligibles à la carte grise française de collection. La production a commencé en 1983 quand Monsieur Buford Everett rachète à Dean Morrison les moules originaux de cobras et de Cheetahs ainsi que les outils de production dédiés.

Dès le debut Everett-Morrison Motorcars se démarque des ses concurrents par le fait que leurs 427  Replicas  ne se veulent pas de simples copies.

 Si visuellement l'oeil reconnait dans les grandes lignes le design de la cobra originelle de Carroll Shelby ;  en revanche  sous la robe en fibre de verre  de  la Everett 427  ; souffle le vent de  la révolution. En effet la cobra de Everett Morrison contemporaine de la commercialisation de la nouvelle Corvette C4, bénéficiera  parfois (Rarement ) des mêmes sous ensembles ultra modernes de cette sportive  . 

Ainsi les Everett -Morrison contemporaine de la Corvette C4;  pouvaient en option ; profiter  de cette technologie d’avant garde pour l’époque: 

- Triangles de suspension tout en aluminium  AV et AR
- Différentiel en aluminium à deux demi arbres 
- 4 freins à disques avec étriers en aluminium 
 
Cependant de multiples options de châssis et trains furent toujours proposés dans les années 80' et 90 : 
 - Soit pont et trains Jaguar Type E 
 - Soit pont rigide de mustang
 - Trains avant de mustang 2 
 - Suspensions de Corvette C3 ou C4 
 Notez aussi que commercialement parlant  Everett Morison ne vendait que très peu de kit en carton, et donc  par déduction beaucoup d'ensembles roulant carrossés et  assemblés avec rigueur à l’usine. 
Les chassis étaient prévus pour accueillir des moteurs Ford ou Chevrolet (Small ou bigblock ) à la demande du client.
   De ce fait,  la majorité des cobras Everett-Morrison ne souffrirent  pas de montages structuraux approximatifs ; puisque châssis et coque  étaient assemblés à l’usine. Les revendeurs de la marque, ou les clients finaux, ne se chargeaient souvent que du simple montage du moteur & boite, sièges , moquettes .....(quand Everett-Morrison ne livrait pas une auto prêt à rouler) 
  
A noter que dans les années 90’  , les châssis des Everett-Morrsion  furent  allongés de 90’’ à 93’ puis à  96’’.
    De nos jours Everett-Morrison commercialise déjà sa 4 ème génération de Cobra. Cette dernière , lancée en 2003  utilise de nouveaux procédés de fabrication( coque faite en couches à la main, châssis inox , suspensions coil over). Selon les options une Everette-Morrison série 4 coutent  de 75 à 100 000$ (tarif  2019) sans moteur ni boite .
L’existence de la marque Everett-Morrison depuis près de 40 ans,  confirme sa respectabilité. Cette notoriété a été acquise grace à une production qualitative et technologique ; pour ne pas dire haut de gamme.
A vendre : 
  Cobra  427  produite  en 1991 par le fabricant Américain Everett-Morrison  ici dans une finition  très très rare  puisqu’en version  427 STREET  ( 2 à 3 % de la production de répliques)  , moteur BigBlock 7,4 litres type LS6   (454ci ) , boite mécanique 4 , et avec option suspensions  en aluminium AV et AR  de Corvette C4
   
  
       
  Châssis & suspensions :
- Châssis tubulaire acier  4’’ (10cm) 
- Trains avant basés sur des éléments de Corvette C4 en aluminium
- Trains arrières basés sur des éléments de corvette C4 en aluminium 
- Pont arrière à suspensions indépendantes de type corvette C4  de type Dana 36 ou Dana 44 à glissement limité 
- Direction assisté  de type C4 
Freins AV  : Disques  type Corvette C4
- Freins AR : Disques  type  Corvette C4
- Jantes   en  deux parties , 17’’ aluminum   , finition  aluminium poli à moyeux noirs  fixation par 5 goujons avec écrou central 6 pans décoratif A.R.E  ,jante  Modèle 398  signée  A.R. E AMERICAN RACING  Equipment 
- Pneus   AV  245/45 ZR 17  , AR  275/40/ZR17   série Prime , signés  Hankook  NEUF 
                     
    Moteur :
- Moteur V8 Chevrolet (Big Block  ) haute performance 
- Block Moteur 454 Mark IV  (supposé )
    -Block 454ci soit 7439cm3  
    - Moteur Chevrolet Performance  de type LS-6 
           - Block Mark IV  (4 boulons par palier de vilebrequin  supposé )
              Casting  block 3963512   
            - Suffix  code du block moteur  '' CRR  ''  correspondant à une Chevelle  LSL1970   LS6 450 cv 
          - Vilebrequin en acier  forgé,  acier GM Performance de type 1053 (
          - Bielles forgées  avec boulons de gros diamètre en 7’’/16  
          - Pistons forgés  offrant un taux de compression  de 10,2 à 1 
          - Arbre à Cames Chevrolet  type LS6  
                                  - Durée à .050’’ ,  244° admission  / 244° Echappement ,  Levée .0520’'
                                  - Angle de séparation  entre les lobes  :  114° 
           - Culasses haute performance à gros conduits  '' rectangular port ’'  LS 6  ''open chamber’’  118 cc  :  
                                             - Diamètre soupapes admission 2.19’’
                                             - Diamètre  soupapes échappement  1.88 ‘’
                                             - Volume conduit d’admission 325cc 
         - Pipe d’admission  aluminium  ''dual-plane’   signée Chevrolet Performance   :
             - Pipe en  aluminium  historique à gros conduits rectangulaires  Casting Numbers de la pipe  :   3963569 
             - Pipe  pour moteur BigBlock haute performance à faible encombrement Type LS6  ''Low Profile ‘’ …cob
- Carburateur 4 corps à ouverture des secondaires via dépression   signé HOLLEY   NEUF 
 - Carburateur avec option starter électrique 
- Puissance  usine ‘’annoncée’’  et très conservatrice  : 425-450  cv à 5300 tours minutes   
- Allumeur électronique de type  GM HEI 
- Couvre-culasses en chromé badger '’ 454 ''
Filtre à air  chromé  (rond 9’’ )  avec élément filtrant haute performance type K&N 
- Radiateur  moteur en aluminium équipé d’un ventilateurs électriques 
- Collecteurs d’échappements  4 en 1  
- Echappements  de type double ligne sous voiture  :   conforme aux Cobra 427 STREET 
- Double sortie d’échappement à l arrière
     Transmission :
- Boite de vitesses mécanique 4 vitesses de type Muncie  M20 ou M21 ou M22 
- Boite de vitesse en aluminium   
- Levier de vitesse performance à débattement court ,  finition chromée , modèle Street Super Shifter ,  signé HURTS Shifters 
- Pommeau de levier de vitesse finition blanc ivoire 
Exterieur : 
- Peinture noire 
- Pare-chocs AV   bumpers  de type '’ banane''  finition chromée + cerclage entourage de la bouche d’entrée d’ air du radiateur 
- Pare-chocs AR   bumpers  de type '’ banane'' finition chromée + double barres anti crash 
- Feux arrière ronds conformes au cobra 427 originales 
- Déflecteurs  de vent  latéraux '' cristal ‘’ (option) 
- Pare-Soleil Fumé (option) 
- Voiture  pré-équipée de rivets pour l'adaptation d’un couvre tonneau 
   Interieur :
-  Sièges, contre-portes , tableau de bord et  moquette  finition  CUIR  noir (option)  
-  Instrumentation complète sur fond noir à cerclage chromé ,  signée Stewart Warner 
-  Volant   3 branches  en bois  verni  riveté et aluminium polis avec logo Cobra 
-  Ceintures  de sécurité de type harnais  noir 
Les plus de cette Cobra  427 STREET   Everett-Morrison  de  1991 :
* Avant toutes choses , il faut expliquer le concept historique  de la cobra finition STREET   : 
      Le collectionneur  qui achètera une  cobra  STREET sera un homme qui ne sera pas à la recherche d’une réplique de cobra comme  ‘’monsieur’ tout le monde ‘ 
    Cet  épicurien  automobile  recherchera la pureté  des lignes  d’une cobra 427  Street ,  tout comme  il militera pour la sobriété presque ‘’monacale’'  d’une AC Bristol. Cet hédoniste de la voiture de collection , n’aura d’ yeux  que pour les cobras  STREET ; quelles soient BigBlock (427) ou small-block (289 ) ( surnommées de nos jours ‘’Salbside ‘’) . 
   Le problème  est qu'en France  presque aucune cobras répliques de 289 streets n’est  homologables ;  car les répliqueurs ne s’y sont intéressés que dernièrement  il y a donc moins de 30 ans. 
  
 Pour être impartial , avouons qu’il est possible de mettre la main sur une  cobra  289 FIA  de plus de 30ans (homologables en France). Mais pour un vénérateurs du  style STREET   , une 289 FIA s'éloigne de l’idéal : une FIA  est déjà ‘’dénaturée'',  puisqu’elle est normalement ''affublée ‘'  des attributs  ‘’ racing Tuning’’ que sont:
  -  l’arceau de course  (souvent à 3 montants sur les  FIA  ) 
  -  les échappements  compétition dits  ''Side Pipes ''
   -  la prise d’aire sur le capot 
  Autre et presque unique solution  pour  les collectionneurs adorateurs du style STREET ;  s’orienter vers une cobra un  peu plus rond , à savoir la 427 STREET …comme notre très très rare Everett-Morrison 427 Street qui vous est  proposée ici . 
    Dans les années 60, sur les 348 véritables cobras 427 BigBlock construites par Shelby América, la majorité  (260 exemplaires = 75% )  furent des versions  STREET … les autres étaient des versions  semi-compétition (31 ex.)  ou  des auto 100 % pistes . 
    Quand les répliques de cobra furent  disponibles sur le marché dans les années 80-90’s , la demande des acheteurs fut presque exclusivement tournée vers voitures  les plus rares de l'époque :
          c’est à dire celles au look  Semi-compétition (427SC ) et donc par déduction pas celles en  versions STREET.
   C’est pourquoi,  de nos jours, les versions 427 STREET  au look non dénaturé par des  attributs  de  ‘’ pistarde '' (arceau , scoop de capot et  Side Pipes );   sont très rares. 
    Notez que sur près de 100 cobras déjà importées , homologuées et vendues en France par Bourgogne Auto Classi , cette 427 STREET  sera  une  première . 
    C’est  pourquoi il est  raisonnable de penser que seulement 2 à 3% seulement des répliques produites  sont des 427 STREET  bigbock . 
    
* La question de la conformité des jantes : 
 Le collectionneur puriste qui  aura comme ''madeleine de Proust ‘’ une cobra 427 STREET  en tête ; voudra forcement être '’ jusqu’au boutiste’’   en matière de jantes . 
 Il  trouvera à coup certain très anachronique des jantes Moderne en 17’’ , même si elles sont signées American racing  Equipement , comme sur notre exemplaire de 427 street . Notez tout de même  ici , qu’avec  un montage  en  17 ‘'  la tenue de  route d’une cobra  est  grandement améliorée. 
 Historiquement  les véritables Shelby  cobra 427 STREET  (et 289 street ) étaient équipées de  jantes  15’' de marque KESLEY HAYSES  modèle   Sunburst ( dessinées par Peter Brock le papa de la Daytona cobra coupé ) . 
   Petit merci à Guillaume C. , qui m’a fait me documenter  plus  profondément sur l histoire des jantes Sunburts ) 
   En raison de la lenteur de la production chez Kesley Hayses ;  beaucoup de cobras originelles furent livrées avec les plus connues Halibrand. (CF  image d’ illustrations  dans notre banque de photos) 
Le plus important est que nous pouvons vous mettre en relation avec une société francaise,  qui pourra vous fabriquer à la demande,  des Halibrand , ou des Sunburts en 15’’ (et même en 17’’ ) avec le déport de votre choix  pour moins de 1500 euros les 4 . 
   La société Rocket  Racing Wheels ,  semble aussi offrir une reproduction assez fidèle des jantes Sunburt,  pour des prix contenus . 
 
 *   ‘' Chevrolet  ...What else ‘’ 
 Notre  cobra  427 STREET   cache sous sa belle carrosserie une mécanique GM (chevrolet) comme l'avait désirée Carroll SHELBY lui même . (CF extrait du livre officiel des mémoires officiel de Shelby America dans notre banque de photos ) 
En effet , en tant que pilote et de nationalité Américaine , Carroll Shelby savait très bien que le meilleur moteur de son époque se trouvait  dans la  Chevrolet Corvette  (groupe GM ) et pas chez Ford . Au début de l'histoire de la cobra, Carroll Shelby discuta avec la marque Chevrolet  en espérant pouvoir y trouver le partenaire idéal afin d’en équiper ses Roadsters Anglais ; qui lui étaient expédiés nus (sans mécanique) par l’usine AC ,  en Grande Bretagne.
 Carroll Shelby qui était un grand pilote (vainqueur des 24H du Mans sur Aston Martin),  était  en revanche un piètre négociateur et business Man. Il ne trouva pas les bons mots pour convaincre Chevrolet de devenir son fournisseur et partenaire. 
De ce fait, Carroll Shelby dû se rabattre sur les moteurs Ford qui n'étaient en réalité que son 3ème choix. Son le 2ème choix sur sa liste de moteur était le V8 Oldsmobile en alu  ..mais Oldsmobile  appartenant  aussi au groupe GM ( comme Chevrolet)  avec qui il venait de se fâcher, Ford devenait donc le seul et unique choix possible. 
  - Cette cobra STREET est  presque  '' full option’’  puisque  dotée: 
         - d’un big block 
         - des freins efficaces car issus de la corvette C4 
         -  de la direction assistée 
         - de trains roulant de  corvette C4 qui apportent un dynamisme routier bien supérieur à ce qu’offrait  une cobra originelle de 1965 ou certaines répliques.
   - Sous le capot se cache  sa ‘’majesté ’’ :   le  très respectable  Bigblock Chevrolet de 7,4 litres dans sa très désirable  version de type LS6  à culasses et pipe à conduits rectangulaires. 
   - Accouplée à ce gargantuesque V8,  se trouve une intéressante et réputée  boite manuelle en aluminium Chevrolet de Type Muncie 
  La Boite Muncie est l'une des meilleures boite de son époque : elle offre un  maniement moins revêche que la plus générique Top Loader Ford en fonte,  utilisée dans la plus par des  Mustangs anciennes ainsi que sur la Cobra originelle. 
   Cette boite Muncie est l'une des meilleures boites de son époque : elle offre un  maniement moins revêche que la plus générique Top Loader Ford en fonte,  utilisée dans la plus par des  Mustangs anciennes ainsi que sur la Cobra originelle. 
   
- Chez Everett-Morrison la liste des options en matière de mécanique et de suspension  était  pléthorique : il est indéniable  que le propriétaire originel  de cette exemplaire, s’est fait plaisir en 1991 en cochant les bonnes casses sur son  bon de commande .
Effet en 1991 , cette Everett-Morrison était à la pointe de la modernité avec :
             - Ses sous-ensembles en aluminium  de corvette C4, (bien  plus modernes que ceux de jaguar Type E conçus en 1963 et qui équipaient  
                les cobras originelles) .
            - Son  Bigblock (Chevrolet) dont la solidité, la technicité  et la puissance ne sont  plus à prouver. 
               Si Carroll Shelby ne s’était pas fâché avec les dirigeants de Chevrolet,  il aurait  bénéficié de ce Bigblock là,  plutôt que d’être  contraint d’utiliser le vieux  block Ford FE, conçu dans les années 50 . Ce Bigblock LS6 est légendaire car  il  fait perdurer la dénomination  
             iconique  LS6 , rarement offerte sur les Corvettes 454 de 1971 ou les  Chevelles  454 de 1970 …une légende à lui tout seul . 
              Annoncé dans les catalogues GM pour 425 cv, notre 454 LS6 fait plutôt 450 cv (voir plus ) ,car sur notre cobra, il n’est pas émasculé par des collecteurs en fonte très restrictifs. En 1971,  le chef ingénieur du projet corvette , l'illustre Zora Arkus DUNTOV,  disait discrètement que
               le simple remplacement des échappements restrictifs en fonte, laissait enfin respirer le 454 LS6 en gagnant 40 cv.  
               Le truc de dingue sur cette cobra :
             le 454 LS6 n'est pas une réédition mais un moteur d'époque extrait d'une chevelle 1970 LS6 avec son SUFFIX  CRR present sur le plan de joint des culasses  ...un chef d'oeuvre mécanique d'époque . Dernièrement une chevelle cabriolet 1970 avec cet ultra rare moteur LS6 s'est vendue  660 000 $  pour la raison qu'elle a ce moteur LS6 si rare . 
-  Avec seulement 1200 Km  d’origine, cette cobra Everett-Morrison est dans un superbe état de conservation
-  Voiture assez rare dans cette configuration de châssis  ''full option''   qui ravira les amateurs de voitures rigoureuses grâce à  la  modernité de leurs trains roulants (origine corvette C4) . 
- Peut courante cobra en finition noire :  teinte de carrosserie très consensuelle de nos jours  mais  assez  peu usitée dans les années  60 ’s .